.
 

Partagez | 
 

 Shape of you (hayden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i'm new in town
avatar

posts : 39
âge : Trente ans qu'elle a vu le jour, ici-même, à New-York.
statut civil : Célibataire, elle n'a pas encore trouvé la perle rare.
adresse : Apt #007, Brooklyn Heights.

my diary
disponibilité rp : Dispooooo.
mes amis, mes amours, mes emmerdes:

MessageSujet: Shape of you (hayden)   Jeu 27 Avr - 9:45


Hayden Lawson
≈ ≈ ≈
{ Last night you were in my room, now my bed sheets smell like you }
TumblrEd Sheeran.

âge/lieu de naissance : Trente ans et toutes ses dents. Ça y est, le cap est passé, ça ne lui a pas fait grand chose à vrai dire. Elle se sent bien dans sa peau, bien dans sa tête. Et puis, elle a l'impression d'avoir trente ans depuis si longtemps.. Elle est née ici-même à New-York City. origines : Américaine jusqu'aux bouts des ongles, américaines sur plusieurs générations. Elle est fière de ses origines, de son pays, de cette grande nation qu'est la sienne. emploi : Institutrice en école maternelle. Elle passe la journée avec les tous petits. Si elle n'était pas devenue maîtresse, elle serait probablement devenue infirmière ou avocate. situation amoureuse/orientation sexuelle : Célibataire timide, célibataire heureuse, célibataire naïve. Elle ne fréquente personne en ce moment, elle attend l'amour, le vrai mais ne le cherche pas. Elle laisse le temps faire les choses, ça c'est surtout parce qu'elle a peur de s'engager et de souffrir. Hétérosexuelle, elle n'est attirée que par les hommes et leurs muscles. caractère Douce, gentille, attentionnée, forte, indépendante, maternelle, aimante, intelligente, réfléchie, empathique, à l'écoute, loyale, sociable, drôle, fêtarde, créative, amicale, fragile, curieuse, anxieuse, possessive, naïve, souriante, pétillante, joyeuse, autoritaire. groupe Yeah I'll be fine.

✖️ Hayden est l’aînée de la famille Lawson et a toujours pris ce rôle très à cœur. Elle est la plus douce et la plus à l’écoute de ses frères et sœurs. En temps de conflits, elle est celle qui apaise les tensions et les garde unis. Elle est la pacifique, le tampon, la Suisse de la famille. Ce rôle s’est imposé à elle comme une évidence, elle aime sa famille, sa fratrie et serait prête à tout pour eux, pour leur bonheur.
✖️ Derrière son sourire et son optimisme insolent, Hayden est une jeune femme anxieuse. Elle s’inquiète pour ses frères et sœurs, pour son père malade qui va probablement les quitter et pour sa mère qui se retrouvera vraiment seule dans cette grande maison où ils avaient l’habitude d’être six. Hayden porte le poids du monde sur ses épaules, parfois elle aimerait abandonner, se laisser aller à pleurer et tout laisser tomber et puis elle se reprend et la vie continue.
✖️ Grâce à Jonathan, son papa, Hayden est capable de changer une roue, une ampoule, de démonter et remonter un moteur et même de dépanner une voiture. John c’est un bon gars, un homme robuste, souciant des autres, apprécié de tous. Avant d’entamer sa carrière de sénateur, il était garagiste avec son propre père. John, c’est le héro d’Hayden, « l’homme de sa vie » comme elle l’aime l’appeler. Et depuis qu’elle a appris qu’il était malade, elle a l’impression que le temps file trop vite, qu’elle n’a pas assez profité. Et elle regrette toutes ces occasions manquées de passer du temps avec lui.
✖️ Durant la séparation de ses parents, Hayden n’a pris le parti de personne. Elle aime sa mère autant qu’elle aime son père même s’il est connu de tous que les relations mère/fille sont souvent plus tumultueuses que les relations père/fille. Lauren, elle est douce et gentille et elle sauve des vies. Hayden l’admire énormément pour ça, pour la force que cache sa douceur. Alors une nouvelle fois, tandis que sa famille se déchirait, Hayden est restée neutre. Elle a fait en sorte que personne n’aille trop loin dans ses mots, quitte à ce que ça lui retombe dessus.
✖️ La blonde fait partie de ces personnes trop gentilles qui ne savent pas dire non. Un peu trop naïve, elle est de ces gens qui détestent le conflit et se retrouvent souvent modérateurs en temps de crise. Gentille, douce, patiente et généreuse, elle est une altruiste avant tout. Cependant, elle a réussi à s’affirmer avec le temps et à faire valoir son opinion. Calme, réfléchie et intelligente, elle reste une jeune femme fêtarde avant tout qui aime profiter de sa vie.
✖️ Hayden n’est jamais vraiment tombée amoureuse. Elle a vécu quelques relations qui se sont toutes soldées en échec mais n’a jamais réussi à vraiment s’ouvrir à l’autre. Elle s’attache vite, un peu trop parfois, mais se freine elle-même lorsque les choses s’accélèrent. Hayden, elle a peur de souffrir, d’aimer comme une folle puis de se retrouver abandonnée. Ses parents s’aimaient comme pas permis avant leur séparation il y a dix ans, ils s’aimaient comme si rien ne pourrait jamais les séparer.
✖️ Hayden porte rarement des vêtements noirs, souvent habillée en blanc ou dans des tons clairs, ses vêtements reflètent sa personnalité. Rarement maquillée, elle prône le naturel et le confortable. La blonde aime les plaisirs simples de la vie, se balader dans le parc un après-midi ensoleillé, aller faire son footing au bord de l’eau, aller manger chez ses parents le dimanche midi, prendre l’apéritif en terrasse avec ses amis.
✖️ La blonde s’est promis de faire le tour du monde un jour. Elle a déjà tout planifié, économiser, acheter un appareil photo digne de ce nom et partir à la découverte de notre vaste monde. Elle rêve de photographier de nouveaux paysages, de rencontrer de nouvelles personnes, de découvrir de nouvelles cultures. Elle aime le partage, elle aime l’amour, elle aime la vie, Hayden.
✖️ Il est rare d’entendre la maîtresse haussé le ton. Rares sont les moments où elle s’énerve, où quelqu’un ou quelque chose parvient à la faire sortir de ses gonds. Mais il arrive parfois qu’Hayden soit agacée. Elle n’est pas parfaite, elle a des défauts : elle est gourmande, curieuse, naïve, possessive, anxieuse et sur-protectrice.
✖️ Hayden a une cicatrice au genou gauche, souvenir éphémère du premier essai de son vélo rouge sans roulettes qu’elle avait eu quand elle avait six ans. Elle en a également une sous le menton, une chute de ski qui lui a valu trois points de sutures, depuis elle n’est pas remontée sur des skis. Elle garde également une vilaine marque derrière la cuisse gauche, cicatrice d’une maladie connue de tous : la varicelle.
✖️ Quand elle avait seize ans, elle s’est faite tatoué un croissant de lune noir à l’intérieur du poignet droit, tatouage qu’elle s’était offert avec l’argent de son anniversaire. Quand elle est rentrée chez elle, sa mère a littéralement pété les plombs avant de finir par se calmer. Son père avait laissé couler, trop laxiste, trop occupé à admirer le tatouage de sa petite princesse.



it feels better than love
J’ouvre les yeux et soudain je suis assise à table, dans la nouvelle salle à manger de papa et maman. Tout le monde est là mais quelque chose cloche et je le sens. Je regarde mes frères et sœurs tour à tour, aucun ne semble penser la même chose que moi, ou alors, ils le dissimulent bien. Papa commence par nous remercier d’être venus puis il tourne autour du pot dix minutes avant de finir par lâcher la nouvelle, la bombe. Extérieurement, je reste de marbre, mes sourcils se froncent légèrement et mes lèvres se pincent discrètement. Je sens ma gorge se serrer, signe que les larmes ne sont pas loin. Cette douleur je la connais, c’est la douleur de la dignité, celle de la force quand je n’ai pas d’autre choix que de ravaler mes larmes pour ne pas être une loque. Nous réagissons tous de manière différente mais ma sœur retient particulièrement mon attention. « C’est grave à quel point ? » a-t-elle demandé. Et tandis que mon père tente de la rassurer –de nous rassurer, elle hoche la tête machinalement. Soudain, on dirait que toute forme de vie a quitté son corps, comme un robot. Bien après que mon père ait fini son explication, son regard reste toujours fixé sur un point invisible de la table et sa tête se secoue toujours de haut en bas, machinalement. J’ai envie de hurler, j’ai envie de partir en courant et de remonter le temps, prétexter que je ne pourrai pas être présente et m’enfuir, m’enfuir loin. On a tous déjà tellement vécu, tellement perdu et voilà que le sort s’acharne une nouvelle fois sur la famille. Je comprends pourquoi maman reste de marbre, elle sert de soutien dans le cas où l’un de nous craquerait, mais personne ne semble vouloir lâcher le premier.

Quelqu’un appuie sur mon épaule et me secoue légèrement. Je me réveille en sursaut, mon dos me fait mal et ma main droite est engourdie. « Excusez-moi, je ne voulais pas vous réveiller mais vous sembliez faire un cauchemar. » Je regarde autour de moi et les souvenirs reviennent lentement. Je me suis endormie sur une chaise, la tête posée sur le lit où dort mon père. Je prends sa main dans la mienne et chuchote, presque imperceptiblement. « Ce n’était pas un cauchemar, c’était bien réel. » Et puis, l’infirmière me fait comprendre qu’il faut que je rentre chez moi car mon état laisse à désirer. J’hausse les épaules, je suis là depuis ce matin et je n’ai toujours rien mangé, j’ai passé la journée à parler, pleurer et dormir sur cette chaise. Je finis alors par me lever, embrasser mon père encore endormi et m’adresse à l’infirmière avant de quitter la chambre. « Merci, d’être toujours là pour lui. »


pseudo : LovelyKat. région/pays : Franciaaaaa. personnage inventé/lien : Inventé. commentaire :    
Code:
<aa>candice accola</aa> | hayden lawson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- give me something unfamiliar -
avatar

posts : 118
âge : thirty years old
statut civil : in relationship with his foolishness
adresse : williamsburg

my diary
disponibilité rp : open 3/3
mes amis, mes amours, mes emmerdes:

MessageSujet: Re: Shape of you (hayden)   Jeu 27 Avr - 15:56

DEJA TOI ICI GOSH. bienvenue honey parce que je te l'ai pas dis encore je suis tellement contente de te voir ici

toujours aussi parfaite cette fiche mon chat je te valide bon jeu

_________________
And drunk we set the world to rise, As we fell and hit our heads upon the curb, You make me laugh until I die, Can you think of any better way to choke?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rollingstone.forumactif.com
 

Shape of you (hayden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» [Gryfffondor] Hayden Smith
» [terminé] La belle et... le bête. [PV : Hayden Mayuli]
» Matthew Gage's Friends? or not.. (ft. Hayden Christensen)
» Hayden. Les étoiles galopent avec toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rolling stone :: before the real beginning :: Data base :: welcome to new-york-