.
 

Partagez | 
 

 i spend the night dancing with my own shadow (cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i'm new in town
avatar

posts : 12
âge : thirty years

MessageSujet: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Mer 26 Avr - 23:56


cameron baker
≈ ≈ ≈
{ believe me darling, i'm lying }
crédit/ gif/eternalroleplayme.

âge/lieu de naissance : Cameron Baker serait né il y a trente ans de cela un certain dix-huit Juin à Chicago. origines : Il aurait apparemment de lointaines origines françaises du côté de sa mère, mais concrètement c'est un américain tout ce qu'il y a de plus authentique. emploi : Manager des entreprises Baker, multinationale spécialisée dans la construction d'automobiles et dont le quartier général est situé à Chicago. Il "travaille" également sur quelques enquêtes criminelles en tant que consultant à la NYPD. situation amoureuse/orientation sexuelle : On sait peu de choses sur sa vie amoureuse, en revanche il n'est pas rare de le voir converser aux côtés des plus belles actrices hollywoodiennes. caractère D'apparence quelque peu flegmatique, Cameron Baker est un homme calme et distant, il incarne le charisme, l'élégance et la sagesse. Assurément, il est sérieux et profond, mais aussi franc et consciencieux. Cameron est compliqué à cerner ; il se montre à la fois très concerné dans ce qu'il entreprend, mais si peu enclin à partager ses pensées qu'il est souvent difficile de savoir sur quel pied danser. Peu spontané ni démonstratif, il est pourtant sensible et émotif mais se barricade derrière une façade d’indifférence, de professionnalisme. Extrêmement loyal, il tiens toujours ses promesses et essaye de ne jamais avoir à trahir un ami. Il peut également se montrer condescendant, voire sarcastique, mais ne se montrera jamais méchant intentionnellement. groupe We are the beautiful ones.



• M. Baker, ou le très célèbre businessman millionnaire qui a si bien réussi sa vie en partant de rien. Il n'est plus vraiment nécessaire de le présenter tant il fait parler de lui, de sa fortune, de sa belle gueule, de ses exploits et de sa précieuse multinationale. Serait-il donc devenu en si peu de temps l'exemple même de la réussite ? Pour certains. Pour d'autres c'est une toute autre histoire. Tant de questions. Si peu de réponses. " Le mystère Baker " demeure un grand combat pour les médias qui peinent à écorcher la carapace d'acier du manager prodige. Peut être que cela l'amuse de son côté, ou qu'il n'en n'a tout simplement rien à faire. Personne ne le saura jamais de toute façon.

• Ah, la famille Baker. Au fond, on ne sait pas grand chose sur elle. Comme tout ce qui se rapporte de près ou de loin au millionnaire dans un certain sens. Tout ce que l'on sait, c'est qu'il s'agissait d'une famille très pauvre et déchirée de toute part par de nombreux conflits. Le reste demeure assez flou, comme caché volontairement par le concerné.

• Cameron vient tout juste d'obtenir de son ami le maire de New York l'autorisation de participer, en tant que consultant, aux enquêtes menées par la NYPD auprès d'une de leur meilleures équipes. Pour quelles raisons ? Tout le monde l'ignore. L'obscure raison qu'a choisi d'offrir le maire à la police ne semble pas vraiment avoir convaincu qui que ce soit. Après tout, qu'est-ce qu'un homme d'affaire, aussi important qui plus est, peut bien vouloir avoir à négocier avec la police s'il n'a pas quelque chose derrière la tête ? Quoiqu'il en soit, l'idée ne semble pas être discutable et Cameron Baker rejoindra les rangs d'ici très peu de temps afin "d'affiner ses connaissances sur certains points et aider le mieux qu'il le pourra son pays à faire entendre la justice." Son esprit réfléchi et son éloquence naturelle, sauront, selon le maire, être des atouts considérable pour la police new-yorkaise. Seulement cette histoire louche ne plait pas à tout le monde, à commencer par le lieutenant Foster qui n'a strictement rien demander et qui se retrouve du jour au lendemain assignée à un homme d'affaire comme tout nouveau partenaire.

• Il porte beaucoup d'attention à son physique et tiens toujours à être bien habillé, présentable... Impeccable. Sa garde-robe se compose généralement d'une veste de costume, de chaussures habillées, de pantalons habillés, de chemises et de cravates de haute qualité. La figure parfaite du grand chef d'entreprise et de l'homme puissant respectable et respecté. Il semble pourtant tenter de cacher autre chose derrière cette façade, ce besoin de frôler la perfection et d'être irréprochable.

 


pseudo : swhooz. région/pays : idf. personnage inventé/lien : inventé. commentaire : hellooow     

Code:
<aa>sean o'pry</aa> | cameron baker



Dernière édition par Cameron Baker le Jeu 27 Avr - 15:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm new in town
avatar

posts : 12
âge : thirty years

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Mer 26 Avr - 23:56


they said i'd pay someday

Alors que je passe le portail, de violentes bourrasques commencent déjà à faire ployer les arbres de la vieille propriété. Je n'y porte cependant pas plus d'attention que nécessaire, et, après avoir monté bien rapidement les marches du perron, je pénètre dans la demeure sans plus de manières. Machinalement, mon regard vient scruter chaque recoin de la pièce pour tenter d'y déceler ne serait-ce qu'un indice susceptible de faire fuir cette appréhension qui me ronge de toute part. Je ne comprends pas. Peut être que je ne suis pas au bon... « Tu es là. » L'espoir. Le mirage. Les trois mots sont chuchotés d'une telle délicatesse. Ça ne peut être qu'elle. Sans me retourner, je relève légèrement la tête et acquiesce. « Je suis là. » Je ne veux pas la regarder en face. Je ne peux tout simplement pas me le permettre... Un léger silence s'installe, le vent fait entendre son mécontentement plus que jamais, faisant claquer les volets de bois contre les fenêtres du manoir. « Vraiment ? C'est vraiment toi ? » Sa voix se rapproche lentement, les bruits de ses pas de velours frôlant le marbre se mélangent au son de la pluie qui commence à tomber au loin. Je retiens mon souffle, les souvenirs m’asseyent, je tente de garder le contrôle. Puisqu'il n'a toujours été question que de ça. Puisque je n'ai pas le droit de perdre pied. Puisqu'il le faut. Pour son bien. Je suis prêt à tout. « Je croyais que je ne te reverrai plus, grand frère. » Je ferme les yeux, je me bats contre cette irrésistible envie de me retourner pour la serrer fort dans mes bras et la porter loin de tout. De lui promettre que tout ira très bien et que jamais plus nous ne serions séparer. Ce serait mentir, mais ce serait également rêver. Au lieu de cela, je me retourne vivement pour enfin lui faire face et tends lentement ma paume en sa direction. « Donne-le-moi... S'il te plait. »

❖ ❖ ❖

« Monsieur Baker ?! Monsieur Baker ?! La dernière gamme a été mise à jour, nous pouvons enfin commercialiser la B204 ! » La voix surexcitée de mon assistant Marshal me parvient jusqu'aux oreilles depuis l'autre bout de la salle alors que j'entends bientôt ses pas franchir les quelques mètres qui nous séparent dans une précipitation sans nom, ainsi que les froissements de ses documents, qui j'imagine s'envolent ça et là pour venir s'étaler sur le sol. De mon côté, je ne lâche pas d'une seule seconde l'écran de mon ordinateur et les chiffres qui défilent sous mes yeux. Éternel imperturbable, je prends bien deux longues minutes avant de réellement porter mon attention sur le quarantenaire tout enjoué se tenant bien droit devant mon bureau, prêt à toute réaction de ma part. « C'est parfait, je vous laisse vous en occuper dans ce cas. » je lui réponds, le plus normalement du monde en lui accordant un simple hochement de tête. Il ne se fait pas plus attendre et fuit bien plus précipitamment, si ce n'est réellement possible, qu'il n'est arrivé.

En ce moment tout se passe pour le mieux, nous ne faisons qu'amasser gloire et bénéfices, les clients se fidélisent de plus en plus et les nouveautés à hauts risques semblent plaire au plus grand nombre, ce qui est assurément une excellente nouvelle. Non, vraiment, tout va pour le mieux. Je lève légèrement les yeux vers la porte que Marshal a franchi il y a de cela quelques secondes pour finalement secouer la tête de gauche à droite, un très mince sourire perché sur les lèvres. Il ne changera jamais celui-là. Je réalise parfaitement que je ne serai sans doute jamais arrivé jusqu'ici sans lui. Lui et tant d'autres têtes indispensables à la bonne tenue de cet immense projet, bien sûr. Et dire que je vais devoir délaisser plus souvent mes obligations à mes adjoints pour me consacrer à la police. J'ai confiance en mes partenaires, là n'est pas le problème. Seulement je vais avoir beaucoup de mal à m'y faire. Et puis, je ne sais rien de ce qui m'attends à la NYPD, rien de l'équipe avec laquelle je vais coopérer ni même si j'ai réellement bien fait de prendre cette décision. Ce que je sais, en revanche, c'est que je n'oublie pas mes objectifs et que je vais faire tout mon possible pour leur être utile un maximum.


Dernière édition par Cameron Baker le Jeu 27 Avr - 19:54, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- give me something unfamiliar -
avatar

posts : 118
âge : thirty years old
statut civil : in relationship with his foolishness
adresse : williamsburg

my diary
disponibilité rp : open 3/3
mes amis, mes amours, mes emmerdes:

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Jeu 27 Avr - 0:05

enfin ta fiche je t'ai stalké toute la journée toi

j'adore déjà le perso bienvenue sur le forum, hâte de lire la suite et si besoin je suis là

_________________
And drunk we set the world to rise, As we fell and hit our heads upon the curb, You make me laugh until I die, Can you think of any better way to choke?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rollingstone.forumactif.com
i'm new in town
avatar

posts : 14
âge : 28 années.
statut civil : célibataire, mais intéressée par quelqu'un.

my diary
disponibilité rp : (4/4) libre.
mes amis, mes amours, mes emmerdes:

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Jeu 27 Avr - 0:09

bienvenue par ici.
le début de ton personnage est super intéressant.
j'ai hâte de voir le résultat final.

_________________

( Even when you make me furious, you are still my closest thing to heaven. )
(c) tiny heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm new in town
avatar

posts : 12
âge : thirty years

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Jeu 27 Avr - 0:13

Raylan : Haha, vraiment ? J'ai pris tout mon temps en plus    (oui bon je suis surtout multi-taches, du genre à vouloir tout faire en même temps avec trente six milles onglets d'ouverts)

Merci beaucoup !
Si quelqu'un à besoin d'une tuture', c'est par ici qu'ça s'passe

Niamh : Anh merciii
En espérant que le résultat final te plaises aussi du coup, je vais m'y remettre demain

_________________

Its funny how forever never seems to really last. Its funny how much you'd lose if you forgot your past. Its funny how many lies can be packed into one love letter. Its funny how crazy and ironic life turns out to be, but you know what is the funniest part of all ? It's that none of that seems really funny to me. — Cameron Baker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm new in town
avatar

posts : 39
âge : Trente ans qu'elle a vu le jour, ici-même, à New-York.
statut civil : Célibataire, elle n'a pas encore trouvé la perle rare.
adresse : Apt #007, Brooklyn Heights.

my diary
disponibilité rp : Dispooooo.
mes amis, mes amours, mes emmerdes:

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Jeu 27 Avr - 10:14

Cameron a l'air gé-nial
Bienvenue parmi nous avec ce beau mâle

_________________
Shape of you

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm new in town
avatar

posts : 39
âge : Trente ans qu'elle a vu le jour, ici-même, à New-York.
statut civil : Célibataire, elle n'a pas encore trouvé la perle rare.
adresse : Apt #007, Brooklyn Heights.

my diary
disponibilité rp : Dispooooo.
mes amis, mes amours, mes emmerdes:

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Jeu 27 Avr - 22:28

Désolée pour le DP mais c'est important
Je suis intriguée par la raison qui conduit Cameron à la NYPD et j'adore ta plume, c'est agréable de te lire, vraiment
Je te valide donc, te souhaite un bon jeu parmi nous et t'invite à contacter le staff au moindre problème

_________________
Shape of you

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
i'm new in town
avatar

posts : 12
âge : thirty years

MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   Jeu 27 Avr - 22:47

Ehh en plus je viens tout juste de remarquer que je ne t'ai même pas remercié pour l'accueil, c'est quoi cette impolitesse ohlala ?
Merci beaucoup, je te retourne le compliment : j'avais adoré lire ta fiche également

_________________

Its funny how forever never seems to really last. Its funny how much you'd lose if you forgot your past. Its funny how many lies can be packed into one love letter. Its funny how crazy and ironic life turns out to be, but you know what is the funniest part of all ? It's that none of that seems really funny to me. — Cameron Baker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i spend the night dancing with my own shadow (cameron)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i spend the night dancing with my own shadow (cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's spend the night together, now I need you more than ever ㄨ Sin
» Spend my Night by your side [Ft. Lydia Martin]
» Night Shadow
» [Guide & Discussion] Le Night Shadow
» Wednesday Night Raw # 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rolling stone :: before the real beginning :: Data base :: welcome to new-york-